La Bonne Bergère, une création du Siècle des Lumières

Une version féminine du motif du Bon Berger, à savoir la Vierge Marie en « Bonne Bergère », est apparue au début du siècle des Lumières chez un artiste espagnol, Alonso Miguel de Tovar (1678-1758), un disciple de Murillo, qui fut chargé par un religieux capucin de Séville, le père Isidore, de peindre, selon des indications très précises par lui formulées, le tout premier tableau traduisant la vision qu’il aurait eue en 1703 de la Divina pastora, à savoir de Marie habillée en bergère chapeautée, tenant un bâton de pasteur, et entourée de brebis ayant toute une rose en bouche.

13 décembre 2022

18h-20h

Adresse du Séminaire: en ligne
(Instructions lors de l’inscription)

Langue du cours: FRANÇAIS
Sous la houlette de FRANÇOIS BOESPFLUG
qode-np-item
I

Art paléo-chrétien et Haut Moyen-Âge (IVe-XIIe s.)

qode-np-item
II

Art médiéval (XIIe-XVe s.)

qode-np-item
III

Renaissance et art moderne (XVIe-XVIIIe s.)

qode-np-item
IV

Art contemporain (XIXe-XXIe s.)